Des Bretons à Paris

Durant quatre jours, 39 élèves des classes de cinquième sont donc montés à Paris.
La première étape de leur voyage les a conduits à Versailles, au "Château du Roi soleil." Là, ils ont pu bénéficier d'une visite guidée laquelle les a conduits, notamment, à la célèbre "Galerie des Glaces." Dans la foulée, ils ont pu parcourir des "jardins à la française." Au cours de leur deuxième journée parisienne, ils ont pu visiter la Grande Mosquée que l'on doit au Maréchal Lyautey, ils ont pu aussi reconstituer des puzzles géométriques à l'Institut du Monde arabe. Par la suite, ils ont découvert l'Assemblée nationale où ils ont été accueillis par le député de leur circonscription. Ce dernier leur en a fait découvrir les coulisses sans oublier l'hémicycle et son fameux "perchoir." En fin de journée, ils ont pu s'approcher de la Tour Eiffel qu'ils ont vue scintiller de tous ses feux.
A la Cité des Sciences, à La Villette, les collégiens ont découvert une exposition sur le cerveau ainsi qu'une autre sur les sons.
L'après-midi s'est conclu par une mini-croisière d'une heure sur la Seine qui leur a permis d'admirer les principaux monuments parisiens depuis le fleuve. La découverte de Montmartre a dû se limiter à la Place du Tertre car la foule de touristes y était nombreuse.
Ce fut également le cas le jour suivant où la visite du Musée du Louvre s'est cantonnée aux Antiquités égyptiennes et ce pour les mêmes raisons.
Globalement, en dépit de quelques petits imprévus dus, notamment, aux embouteillages parisiens, ce voyage a été unanimement apprécié. Antoine a comme moment préféré "la manœuvre du chauffeur de car dans Paris car ce n'était pas évident." De son côté, Katy déclare : "c'était intéressant et très convivial" tandis que Léa indique : "ce voyage était super, magnifique".
Quant à Sacha,il indique qu' "il était très riche en visites"; toutefois, il regrette "qu'on n'ait pas vu la Joconde." Il est rejoint par Malo lequel précise : "On était pressé par le temps donc, au Louvre, on n'a pas pu voir les tableaux emblématiques."
Le mot de la fin revient à Inès qui s'adresse ainsi aux futurs voyageurs de l'année prochaine : "Prenez vos chaussures de marche!"